AccueilAccueil  Forum Central  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Lun 8 Juil - 16:52


Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands


Emma [/i] ▽ Il aurait suffit qu’on soit adultes, qu’on soit prêts pour une vie à deux, il aurait juste suffit que nous ne soyons qu’un…
Il m’arrive de changer d’air, d’en avoir besoin. Mon métier est non seulement une passion mais une raison de vivre, mais n’est-il justement pas pour cela que prendre un peu de recul devient nécessaire à partir du moment où vous ne passez que vos nuits et votre temps libre à penser au moment où vous allez y retourner et retrouver vos patients ?
Il me faut faire le point, en tout cas me sortir la tête de cette obsession qui fait en sorte de ne penser à rien d’autre. Regarder ses problèmes en face est la première étape pour les résoudre. Je suis une battante dans l’âme et je l’ai toujours été, une raison de plus pour le rester non ?
Cette fois-ci c’est du côté de New-York que je décide de me ressourcer. Bon, oui et non, c’est un peu mentir de ma part que de dire que je n’y vais que pour moi… Un collègue chirurgien m’a demandé mon avis sur un cas, je n’ai pas perdu de temps pour accepter de venir le retrouver là-bas. Prendre l’air en joignant l’utile à l’agréable, de quoi je me plains ?Je ne sais pas comment faire la part des choses, je suis jeune et passionnée, il y en a à qui on ne le reproche pas !
Rendez-vous terminé, il est temps de récupérer le dossier à travailler ce soir dans ma chambre d’hôtel. Je ne m’arrête jamais, le cas est de plus, très intéressant, et c’est dans ma nature de vouloir toujours en faire plus, déjà plus jeune, à la fac…
Un petit garçon d’à peine 3 ans, dans un pays sous développé, atteint d’une cardiomyopathie pratiquement inopérable. Je ne suis pour les cas complexes et l’humanitaire a toujours été dans mes objectifs. Durant mes études, je suis partie quelques mois opérer sur le terrain au Kosovo. Ça m’a beaucoup appris, même si les risques encourus étaient pour beaucoup « totalement inconsidérés ». Je n’ai jamais fait attention au jugement des autres, et ça n’est pas prêt de me passer.
Tout ça pour dire que j’ai besoin de bouger ! Je ne tiens pas à tourner en rond encore longtemps dans cette chambre. La vue est magnifique, mais à quoi bon en profiter seule ? Il n’y a qu’un homme que je voudrais à mes côtés… Un groupe d’amis joints plus tard, je me retrouve dans un bar musical où l’ambiance est non seulement très électronique, mais aussi un peu étriquée ! On bouge comment à 300 personnes dans un si petit espace ?!
Je demande un verre au bar, le récupère en manquant de le faire tomber, mais c’est un autre maladroit qui s’occupe de la mise à mort de ma robe.

- Et faire attention, jamais ?!

Je relève la tête et identifie le tortionnaire de ma tenue. Aiden, j’aurais presque pu m’en douter !

- Ils te payent toujours autant au boulot ? ^^

Arquant un sourire moqueur. Non parce qu’il est quand même censé être habile, c’est la base de son job ! Je n’ai pas dû le voir depuis des années, mais lui et moi c’est comme une habitude. C’est un jeu qui n’a pas de fin. ► 533 Mots
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Mar 9 Juil - 10:30

« C’est dur parfois de replonger dans le passé, il faut beaucoup de force, beaucoup de courage. »


Flashback

2010 : Aiden s’écroula au sol, ces genoux cognèrent dans un bruit sourd mais la douleur n’existait plus, plus rien existait à cet instant si ce n’est la peine, le désespoir … La vie nous arrache parfois les plus belles choses qu’elle nous a donné. Un gouffre c’était ouvert dans son ventre, comme un énorme néant prenant part de son être. Son corps brulait, comment éteindre cette brûlure qui le détruit à chaque secondes… à chaque instant. Des larmes coulèrent à flot sur ces joues et vinrent tomber sur le sol. Les mains du jeune agent du FBI se mirent à trembler, comment les arrêter, comment arrêter cette douleur si intense. Il l’aimait, elle l’avait fait changer, et maintenant elle partait, il était devenu dépendant d’elle … Comment vivre sans sa dépendance, comment vivre sans son amour, sans son toucher, ses baiser, ses « JE T’AIME ». Elle l’abandonnait, on l’avait fait l’abandonner … On l’avait assassiné. Ces collègues s’approchèrent de lui, et l’aida à se relever, il hurla de le laisser seul, de le laisser souffrir seul, qu’il n’avait besoin de personne.

Fin du flashback


Voilà peu de temps qu’il était revenu à New York. Il est vrai que la vie par ici n’a rien à voir avec les pays précaire où il était partit. Aiden avait presque oublié à quel point tout était grand par ici… Les immeubles, les voitures, … Il en avait même le vertige. Aiden partit du bureau, et retira le premier bouton de sa chemise. Il faisait une chaleur intenable, … L’agent avait besoin de changer d’air. Il se dirigea alors vers un bar où de la musique sortait, l’ambiance semblait être au rendez-vous. Il avait envie de voir ce que cela donnait de l’intérieur… En y entrant, il revit ces soirées étudiantes, où ils allaient avec lily … Lorsqu’elle était toujours présente, près de lui … Il se dirigea vers le bar et commanda un whisky. Aiden se tourna et cogna de plein fouet une jeune femme. Il grimaça vit la tâche s’incruster dans la robe de cette dernière…

« Et faire attention, jamais ?! »

Il leva les yeux vers l’inconnue et fut étonner de voir qu’elle n’était pas si inconnue que cela à ces yeux.

« Ils te payent toujours autant au boulot ? »

Aiden fit apparaître alors un large sourire et reposa son verre qui était vide à présent.

- Toujours autant en effet, et toi aussi à ce que je vois ! Dit-il en montrant sa robe. Bien qu’elle soit quelque peu abimée maintenant ! Je m’en excuse.

Il la prit dans ces bras pour la serrer contre lui.

- Ça fait combien de temps dis-moi ? un siècle au moins d’après tes rides !

Il frôla sa joue du bout des doigts amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Mar 9 Juil - 10:59


Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands


Emma [/i] ▽ Il aurait suffit qu’on soit adultes, qu’on soit prêts pour une vie à deux, il aurait juste suffit que nous ne soyons qu’un…
En plus il se fout de moi ! Je ne sais pas ce qui me retient, ou ce qui m’a toujours retenu ! Avec lui, l’ironie est de mise, on se cherche, on joue à se tourner autour. Je ne sais pas d’où ça nous vient, mais depuis le premier jour notre relation a pris ce tournant. Je m’amuse beaucoup de nos petites provocations, j’ai du caractère, surtout avec les hommes, sauf avec John, mais il faut bien avouer que je ne suis pas du genre à faire les choses à moitié. Aiden a sans doute été une de mes premières victimes ! En sortant du lycée, j’avais une idée très précise de la femme que je voulais devenir. Et je ne voulais devenir personne d’autre que quelqu’un de déterminé, qui saura quoi faire de sa vie. Pour tout avouer, quand je suis tombée sur Aiden, on s’est tout de suite plu, bien que par la suite, notre relation ne soit basée en partie sur des rapports de force. Des chamailleries, de la jalousie. Ce qui fait une jeune relation ! J’étais jeune, ambitieuse, jalouse, et pour tout avouer, il adorait ça. Notre histoire a duré un an, ni plus, ni moins. Juste assez pour passer de bons moments, pour développer des sentiments, mais nous avons su nous quitter avant de nous pourrir la vie, de façon très spontanée. C’est devenu un ami, avec qui le jeu de séduction est toujours de mise.

- Abîmée ? Elle est ruinée Aiden.

Lui lançant un de mes regards assassins en tentant de limiter les dégâts en épongeant à l’aide de quelques serviettes en papier. Mais ça n’eut pour effet que d’étaler le massacre, on va s’en tenir là ! Une belle robe presque neuve, il y a des fois, ses exs on devrait juste les enterrer !
Mais il se rattrape en me prenant contre lui, je ne vais pas lui faire la gueule devant un geste aussi spontané. Je passe mes bras autour de lui, si avec un peu de chance je peux tâcher sa belle chemise ^^ Je suis méchante, je le sais ! C’est ce côté peste qui lui plaisait pourtant.

- Mais tu n’as donc rien appris du respect des femmes en tant de temps ?

Tapant sur son épaule avec un sourire en coin. La provocation, je vous en parlais tout à l’heure, il est juste intenable, et il adore ça ! On ne s’attaque pas aux rides des femmes.
Je le regarde de haut en bas, il porte toujours aussi bien et déjà les regards se portent sur lui. Bon les filles, vous me laissez en profiter un peu avant de vous jeter dessus ?!

- Et si tu m’offrais un verre ? Un vrai cette fois-ci…

Non pas malencontreusement sur ma robe ! Nous nous installâmes au comptoir, un peu plus calme que le reste de la boite. En même temps nous sommes vendredi soir, ici les gens sortent pour oublier le quotidien et le stress de la semaine. Comme nous au final.

- Et pour ton information ça ne fait pas un siècle, mais 15 ans. Au moins…

Déjà 15 ans et nous nous retrouvons déjà aussi complices, ça me fait plaisir pour tout avouer, je ne pensais pas ça possible. Pourtant… Ma vie tourne autour de John, et je m’en rends compte à présent. ► 561 Mots
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Mar 9 Juil - 11:44

Avant Lily, Aiden n’avait eu que des histoires de courte durée, et pas très sérieuse. Il avait toujours été connu pour enchainer les conquêtes, les unes après les autres. Il jouait et profitait de la vie. Emma avait fait partie de ces aventures, il est vrai que 1 an n’était pas une durée courte, cela avait même été une relation sérieuse cependant cela n’avait rien avoir avec Lily, en effet à cette époque, il était jeune, et les histoires d’amour, il n’y connaissait pas grand-chose. Emma et lui jouaient beaucoup, se cherchaient, se taquinaient, se rendaient jaloux, … C’était plus une histoire de je t’aime moi non plus qu’une véritable histoire. La vie les avaient peut-être mit ensemble trop tôt, pourtant, ils avaient quand même passé de bon moment. Aiden était toujours le même, seulement, il avait pas mal changé. Il était plus posé, plus calme et beaucoup plus mur. Le décès de Lily l’avait changé, et ces mois loin de tout, dans la précarité et la guerre, en t’en que médecin lui avait permis de s’évader…

Elle n’avait pas changé, elle avait mûrit, était devenu une belle femme.

« Mais tu n’as donc rien appris du respect des femmes en tant de temps ? »

Il lui sourit et acquiesça

- Oh que si, plus que tu ne peux le croire !

Elle lui mit une tape sur l’épaule, il lui tira la langue de manière taquine.

« Et si tu m’offrais un verre ? Un vrai cette fois-ci… »

Aiden et elle se dirigèrent un peu plus loin.

« Et pour ton information ça ne fait pas un siècle, mais 15 ans. Au moins… »

Il commanda un nouveau whisky et se tourna vers elle

- C’est fait quand même pas mal de rides ça ! j’avais raison ! Et se mit à rire. Bon tu bois quoi ?

Aiden regarda autour d’eux.

- Tu es venue seule ? Une belle femme dans ton genre ? Il lui fit un sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Mar 9 Juil - 20:16


Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands


Emma [/i] ▽ Il aurait suffit qu’on soit adultes, qu’on soit prêts pour une vie à deux, il aurait juste suffit que nous ne soyons qu’un…
Du respect, il en a toujours eu. Bien sûr, ça restait le petit con baroudeur, qui aime draguer tout ce qui bouge, et ça me faisait rire pour tout avouer. Je m’amusais de son manque de tact, de sa maladresse, même s’il en faisait beaucoup pour passer pour le beau gosse de service. Ça marchait. Aiden a toujours eu beaucoup de succès, du moins du temps de la fac. L’avoir pour petit ami n’est pas chose aisée, parce qu’il faut aussi se méfier de toutes les filles qui lui tournent autour. En même temps, ça me faisait rire. C’était le mien, et celui de personne d’autre. Une pointe de jalousie, mais aussi tout un défi. Le garder, toujours en faire plus pour l’éblouir et qu’il n’aille pas voir ailleurs. Il était peut être dragueur, mais il était fidèle, c’est la certitude que j’en ai et que j’ai encore. Aiden est un homme bien.
C’est sur le front que nous avons appris à faire connaissance comme il le faut. Le contexte était différent et les sensations décuplées. Survivre en milieu hostile comme celui-ci est une épreuve, que nous avons surmontée à deux. Etant jeune idéaliste, je me suis retrouvée projetée dans ce genre de milieu, sans rien pour faire la part des choses, et je peux vous dire qu’une personne à laquelle on tient peut faire la différence par sa simple présence.

- A ce dont je peux me souvenir, tu trouvais ça charmant sur nos professeurs…

Parce qu’il ne se contentait pas du reste des élèves ! Nos profs restaient une proie de choix pour lui. Il aimait leur lancer un sourire charmant pour les attendrir et le laisser partir un peu plus tôt les jours où nous terminions les cours à plus de 22 h. En médecine, ça existe !

- Une vodka citron. Ne me dit pas que tu as oublié ça ! Ta mémoire te fait défaut ? Ton grand âge peut-être…

Je me mets à rire. Il a toujours trouvé étrange ce mélange. D’habitude la vodka se prend avec de l’orange, mais j’ai toujours aimé faire les choses différemment. C’est peut-être ça qui lui plaisait chez moi.

- Non, je suis avec quelques amies, sur la piste, là-bas.

Les désignant de ma place en remerciant le barman pour mon verre. Je l’approche de celui d’Aiden et trinque avec lui.

- A nos retrouvailles en grandes formes alors. Mais raconte-moi plutôt ce que tu fais maintenant ?

Il avait de l’avenir, beaucoup d’avenir selon moi. Il faisait son métier avec passion, et surtout une grande partie de lui-même, c’est ce qui faisait la différence pour moi. ► 439 Mots
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Mer 10 Juil - 9:56

Flashback

La musique battait à son plein, et l’alcool coulait dans les verres. Il devait être approximativement 1h du matin et les jeune commençaient seulement à s’amuser. Aiden avait été invité à la soirée comme à la plupart des autres soirées. Vêtu d’un jeans, et d’une chemise bleue pour mettre ces yeux en valeur, le jeune homme s’amusait comme tous les autres jeunes. Un verre à la main il parlait et riait avec plusieurs de ses amis. Alors qu’il buvait la dernière gorgée de son verre, il aperçut un ange entrer… Il le posa et se dirigea vers la jeune femme. C’est d’un sourire charmeur qu’il s’avança vers elle.

- Bonsoir …

Aiden s’appuya contre le bar, et la fixa droit dans les yeux, d’une manière pénétrante, et intense. Il s’approcha encore un peu.

- Quel est ton nom ?

Elle s’approcha de son oreille et lui murmura un « Emma »

Fin du flashback


Aiden sourit à Emma et s’appuya sur le comptoir en lui demandant ce qu’elle voulait boire.

« Une vodka citron. Ne me dit pas que tu as oublié ça ! Ta mémoire te fait défaut ? Ton grand âge peut-être… »

Il se mit à rire, et passa sa langue sur ces lèvres quelque peu mal à l’aise.

- Oui c’est vrai, autant pour moi ! Que veux-tu ! je ne peux pas faire un sans-faute non plus !

Elle lui montra son groupe d’amies qui leurs firent un signe de la main avec de large sourire. Aiden ne put s’empêcher de sourire amusé.

« A nos retrouvailles en grandes formes alors. Mais raconte-moi plutôt ce que tu fais maintenant ? »

Elle leva son verre vers le sien, et trinqua. Il lui fit un clin d’œil.

- Eh bien, je suis agent au FBI à présent. Je viens de revenir de la guerre, j’étais partit avec médecins sans frontières, pendant plus d’un an. Pour changer un peu d’air… J’en avais besoin…

Il perdit son regard sur son verre, pensif. Et regarda de nouveau Emma avec un léger sourire.

- Et toi alors ?

Aiden pencha la tête sur le côté, l’observant et la détaillant. Elle n’avait pas beaucoup changé depuis le temps. Il but une gorgée de son verre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Mer 10 Juil - 21:10


Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands


Emma [/i] ▽ Il aurait suffit qu’on soit adultes, qu’on soit prêts pour une vie à deux, il aurait juste suffit que nous ne soyons qu’un…
Ma rencontre avec Aiden reste somme toute banale, mais tellement intense… je ne dis pas que je suis la seule à avoir connu ce grand frisson, mais pour tout avouer, je le souhaite à tout le monde. Ce sentiment de plénitude, de bien-être. Ce n’était pas un coup de foudre, mais ça y ressemblait vraiment.
C’était pourtant une soirée à laquelle je refusais d’assister. L’anniversaire d’une amie de la fac, une soirée de beuverie de plus. Mes amies ont tout tenté pour m’y faire sortir, j’ai fini par céder. Après tout j’aurais pu rentrer si vraiment je n’arrivais pas à me trouver une place. J’ai toujours aimé sortir, mais à quelques semaines des partiels, aller faire la fête au lieu de réviser me faisait culpabiliser. Certains beaucoup moins ! Apparemment, ce n’était pas le cas d’Aiden. Ce jeune homme m’a tout de suite charmée, offert un verre, proposé de danser et j’ai assez rapidement fini dans son lit, plus que la morale ne le permet d’habitude !
Je ne l’ai pas regretté. J’ai vécu une très belle histoire avec lui et si c’était à refaire, je referais exactement la même chose. Tout ça pour dire que j’ai profité de ma jeunesse avec lui, des premières années de fac qui ont fait de nous des adultes.

- Pourtant à l’époque tu t’en sortais très bien.

Il était doué pour devancer mes désirs. J’étais une jeune femme comblée. Bon, je ne lui épargnais pas tous mes caprices, mais après tout il était là pour ça non ? Je ne suis pas sûre qu’il apprécie toujours autant ce genre de choses,

- Le FBI ! Tu dois en faire tomber quelques-unes avec un flingue à la ceinture. J’aurais pu en être…

Je n’ai jamais caché ma préférence pour les hommes de pouvoir, encore moins les agents fédéraux. Ça donne un certain sentiment de sécurité, les flics, les agents, c’est plaisant de se savoir protégée.

- Et bien je me suis spécialisée en cardio. Je suis chirurgien titulaire maintenant et j’exerce à Washington. Mais je rêve de refaire de l’humanitaire. Seulement j’ai d’autres priorités.

J’ai un homme trop pris par son job et une dévotion sans limites pour lui. Elle est loin la Emma insouciante et je m’en foutiste !

- On va danser ?

Histoire de retrouver nos vieux réflexes ! Nous étions des dieux de la piste de danse à l’époque de la fac. Je les faisais toute crever de jalousie et je crois que c’était mon plus bel exploit ! J’étais très fière d’être présentée comme sa petite amie. ► 428 Mots
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Jeu 11 Juil - 9:44

Aiden avait connue tellement de femmes, et de tout genre : Des blondes, des brunes, des grandes, des petites, … Il n’avait pas de préférence, il savait prendre une femme comme elle était, il les appréciait à leurs juste valeurs. Aiden les respectaient malgré ce que pouvait dire le monde qui l’entourait. Il n’avait jamais été infidèle, il n’avait, au grand jamais, lever la main sur l’une d’elle. Seulement, il était vrai que durant une période il avait enchainé les jeunes femmes, et il préférait s’amuser plutôt que construire quelque choses. Aiden était à l’époque un jeune étudiant, grand et très bien proportionné, il pouvait avoir celle qu’il voulait. Quand à Emma, elle lui avait tapé dans l’œil dès le départ. Elle était une jeune femme si séduisante, à la démarche élégante … en entrant dans la salle, il l’avait tout de suite remarqué. Elle semblait briller sous les lumières. Pour Aiden, c’était la plus séduisante, la belle de toute la soirée. Une jeune femme qui devait avoir les lèvres si douce et si sucré... Il aurait tout donné pour y gouter.

Il était vrai, qu’à l’époque il était capable de deviner ce qu’elle désirait, cependant, il n’avait pas su en profiter, il était bien jeune, et préférait profiter, jouer avec elle, passer de beau moment, plutôt que penser à l’avenir.

« Le FBI ! Tu dois en faire tomber quelques-unes avec un flingue à la ceinture. J’aurais pu en être… »

Aiden se mit à rigoler et sortit de sa poche sa plaque avec sa photo et avec inscrit « FBI- AGENT DE LUTTES CONTRE LES CRIMES SEXUELS » Il lui fit un clin d’œil et la rangea.

- Cela fait virile n’est-ce pas ? Dit-il en riant de nouveau.

Il lui demanda ce qu’elle devenait à son tour.

« Et bien je me suis spécialisée en cardio. Je suis chirurgien titulaire maintenant et j’exerce à Washington. Mais je rêve de refaire de l’humanitaire. Seulement j’ai d’autres priorités. »

Aiden hocha la tête de manière étonnamment satisfait :

- Cardio ! Et ben félicitation docteur ! Il est vrai que l’humanitaire nous construit… Il nous ressource et nous redonne confiance.

Il lui sourit et pencha la tête vers elle. Emma lui demanda alors une danse. Aiden acquiesça et lui prit la main en l’attirant sur la piste. Il la fit tourner sur lui-même dans un mouvement de bras et l’attira rapidement vers lui. Elle se retrouva coller contre son corps et sourit en coin. Il glissa sa main dans le bas de son dos et la rapprocha de nouveau de lui de manière très sensuelle. C’est d’un sourire charmeur qu’il fit quelque pas rythmé puis la fit basculer en arrière.

- Tu aimes toujours la danse ? Murmure t-il

Il la fit remonter contre lui toujours avec autant de sensualité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Jeu 11 Juil - 19:06


Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands


Emma [/i] ▽ Il aurait suffit qu’on soit adultes, qu’on soit prêts pour une vie à deux, il aurait juste suffit que nous ne soyons qu’un…
Ce qui me plaisait chez Aiden, c’était cette apparente assurance, il en avait bien sûr, mais au-delà de ça, j’étais la seule à le savoir aussi sensible quand nous étions ensemble. Barroudeur, sûr de lui, beau gosse, il en jouait comme d’une image, mais au fond il n’en n’était pas grand-chose une fois que nous étions ensemble. Il savait me rassurer, mais je me devais de le faire aussi. Il se confiait à moi, et j’ai toujours trouvé ça très touchant. Ça prouvait au moins qu’il avait confiance en moi ! Entre nous, il avait tout comprit ! Il avait la bonne formule pour séduire une femme et la garder. A l’écoute, sensible, assuré, passablement agréable à regarder et terriblement intelligent. Il m’a fait découvrir des tas de choses à l’époque, et je m’amusais à en faire autant. Une grande culture littéraire se transmet de génération en génération chez moi, j’essaie de le transmettre et j’aimerais que mes enfants si j’ai la chance d’en avoir un jour, puissent apprendre de ça également.

- L’unité spéciale pour les victimes. Ça ne me surprend pas de toi, tu as tout ce qu’il faut pour être un bon agent dans cette brigade.

Le respect de la femme dans un premier temps. Bien sûr, il a eu plusieurs femmes dans sa vie, mais ça ne fait pas de lui un salaud de première pour autant. Elles étaient toutes consentantes à mon humble avis ! Je ne suis pas pour le fait de cataloguer les hommes. Une à la fois et le nombre importe peu.

J’omet le fait de parler de ma relation compliquée avec John. Je ne suis plus du tout la femme qu’il a connu à la fac. Femme, je ne sais pas si je l’étais mais j’ai toujours fait en sorte d’être assez mature pour tenir à distance les problèmes. Avec John je fonce tête baissée dedans ! Mais je l’aime, c’est plus fort que moi.
Il m’entraîne sur la piste, prenant ma main que je lui tendis sans hésitation. Il a un don pour la danse, ça ne s’explique pas, mais ça me fascine. Je sais qu’il peut passer la nuit sur une piste et aller bosser le lendemain. C’est le genre de choses qui plaît beaucoup !

- Tu n’as rien perdu !

Du temps de la fac, nous sortions beaucoup, et à chaque fois il faisait mouche auprès de mes copines. Encore une fois il n’échappe pas à la règle. Mes amies se précipitent autour de lui pour obtenir leur tour. Je m’éloigner près du comptoir pour finir mon verre. Je ne suis pas jalouse, mais j’ai toujours préféré garder mes trouvailles pour moi… ► 445 Mots
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Ven 12 Juil - 10:42

Le passé nous fait tellement évolué, il avait une emprise incontrôlée sur chaque individu, et leur permet de se rappeler que certaine choses ont déjà été vécu, et qu’il nous faut avancer. Lorsque la douleur envahi le cœur, le corps et toute une âme il faut pouvoir serrer les poings et se dire que c’est fini, que le passé est terminé et qu’il faut se reconstruire. Il est vrai que tourner la page sur une histoire n’a jamais été simple, pourtant, lorsque nous sommes obligés de passer à autre chose puisque celle-ci disparait le choix ne se fait plus, il s’agit d’une obligation… Aiden avait connu Emma juste avant Lily. Il était vrai qu’avant elle, peu de femme avait compté, grâce à Lily il avait changé, il avait appris à se poser et à penser au futur avec une femme. Pourtant, Emma avait été une de ces aventures qui avait duré plus que quelque semaine. Il avait aimé passer du temps avec elle, à se taquiné, à rigoler aux éclats,… Seulement il n’était pas tout à fait prêt, il s’agissait plus d’une amourette d’adolescents plutôt que relation équilibré. Emma avait fait partit de sa vie, et il avait beaucoup aimé cela. Il y avait comme un lien entre eux, comme une corde les reliant l’un à l’autre. Ils se complétaient, et se sont appris en peu de temps.
Aiden fit quelque pas de danse avec Emma avant que toutes ces fameuses amies viennent nous rejoindre sur la piste. Il sourit alors amusé face à la situation et commença à danser avec elles. Après quelque minute, il cherchait Emma du regard, et l’aperçu alors plus loin au bar avec son verre. Aiden se fraya alors un chemin dans la foule et s’avança vers elle.

- Qu’est-ce que tu fais ? Vient, reste pas toute seule !

Il s’appuya contre le bar et lui sourit.

- Je t’ai connu plus énergique. Dit-il amuser

Aiden lui montra ces amies en train de danser.

- Regarde, va danser avec elles, tu es venue pour cela non ?

Il lui fit un clin d’œil et prit sa main pour l’entrainer sur la piste de danse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Dim 14 Juil - 17:53


Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands


Emma [/i] ▽ Il aurait suffit qu’on soit adultes, qu’on soit prêts pour une vie à deux, il aurait juste suffit que nous ne soyons qu’un…
Les amours de la fac sont sur le moment les plus importants et les plus intenses. Nous étions persuadés de faire notre vie ensemble au moment de notre rencontre, et puis on s’est vite rendus compte que nos histoire était une belle histoire, mais qu’elle n’aurait pas tenu la distance, nous avons su nous séparer intelligemment, en tant qu’amis, et c’est sans doute une de mes plus belles réussites. Bien sûr, nous nous chamaillons, mais ça fait le charme de tout ça pour être honnête. Et puis il faut avouer que nous avons tous les deux le goût des mots, nous taquiner, ça n’a pas changé.
Au début, nous rêvions d’une vie comme toutes les grandes love story. A l’époque nos parents se rencontraient comme ça, durant leurs études, au travail… et nous aspirions à la même chose, à une vie normale. Un chien, des enfants, un camping-car pour les vacances, c’était un garçon sérieux. Un mec sérieux avec une belle gueule ! Je n’ai jamais laissé personne voir qui il était vraiment, encore moins dans mes copines. Les secrets les mieux gardés sont les plus intéressants.

Je revins au bar quand Aiden se mit à danser avec les filles, elles sont très sociables, et surtout un peu éméchées ^^ Elles n’ont pas l’habitude de boire, moi non plus, mais en tant que médecin j’ai appris qu’une urgence pouvait tomber n’importe où, et surtout n’importe quand, alors rester sobre est une nécessité, surtout dans mon métier. Si une urgence cardiaque se présente et que le patient doit attendre que je ne redevienne sobre pour se faire opérer, imaginez qu’il fasse un arrêt entre les deux ! Je ne me le pardonnerais pas.
C’est lui-même qui vient me rechercher une fois ayant remarqué mon absence, alors ça y est, il percute ? ^^ Non, je ne suis pas jalouse, disons que j’aime bien être au centre de son intérêt ! Je reste une femme, j’ai des envies moi aussi !
Une de mes amies revint le chercher jusque près du bar, il lui demanda une seconde et promis de la rejoindre.

- Je crois que tu ne sais pas dans quoi tu viens de t’engager, elle est déjà à trois verres ^^

J’aime beaucoup cette amie, mais il faut bien avouer que fraîchement célibataire, surtout fraîchement divorcée, elle n’a pas grande limite morale ! Mais ça me fait rire, à lui de s’en dépêtrer maintenant !
► 405 Mots
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Mer 17 Juil - 13:13

Aiden n’aurait jamais imaginé il y a de cela plusieurs année qu’il trouverait l’amour. Que cette histoire durerait un long moment pour finir un beau jour, qui pourtant c’était annoncé magnifique. Un simple coup de feu, et le monde c’était arrêté. A la fac, il ne se serait jamais vu agent du FBI, seul après le décès de son amie… pourtant tout avait changé depuis le temps passé. En effet, il ne sortait plus comme à l’époque, il avait muri, évolué. Il n’était plus cet ado qui enchainait les filles pour simple plaisir de s’amuser et de profiter. Aiden était passé à autre chose, son voyage avec « médecins sans frontières » lui avait permis de se ressourcer et ne voir qu’autour de lui, qu’autour de son monde ou de la grande ville de New-York et même du pays, la vie n’était pas simple et bien plus difficile. Il avait vu la guerre, avait même tenue une arme. Aiden avait sauvé plusieurs vie, mais pas assez… Encore plus était mort face à lui, en le regardant dans les yeux alors qu’il avait ses mains plaqué sur une blessure ensanglanté. Il gardait cela en lui, dans son esprit à jamais. Mais grâce à tout cela, il avait compris nous n’avions pas à nous plaindre de ce que nous avions.

Aiden fut rejoint par un groupe de filles qui se mirent à danser près de lui. Prit au dépourvue et amusé il fit quelque pas de danse avec elles et se rendit compte qu’Emma n’était plus là. Il l’aperçu plus loin, au bar. Il s’approcha d’elle mais une de ces amie revint à la charge, la faisant patienté il observa Emma.

« Je crois que tu ne sais pas dans quoi tu viens de t’engager, elle est déjà à trois verres »

Aiden sourit doucement et haussa les épaules.

- Je m’en moque, tu sais Emma, je ne suis plus le Aiden que tu as connu à l’époque.

Il s’assit à côté d’elle et commanda un nouveau verre.

- Je ne cours plus les soirées, et encore moins les filles.

Il se massa la nuque et but une gorgé. La jeune femme qui lui tournait autour revint à la charge, et s’assit sur ces genoux. Pris de court il sursauta et la questionna du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Jeu 18 Juil - 16:00


Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands


Emma [/i] ▽ Il aurait suffit qu’on soit adultes, qu’on soit prêts pour une vie à deux, il aurait juste suffit que nous ne soyons qu’un…
C’est sans doute le front qui m’a appris la plupart de ce que je sais sur moi. Ce stage au Kosovo a changé ma vie. En dehors de l’expérience professionnelle que ce stage m’a offert, c’est toute une dimension humaine que j’ai retrouvé. Je ne saurais dire comment j’ai grandis, mais une chose est sûre, je ne l’ai jamais autant fait qu’à mon retour, durant cette période. C’est là-bas que j’ai pu noter à quel point la vie ne tenait qu’à un fil et que la chance que nous avions d’être nés dans un pays en paix n’était pas négligeable. Le nombre de vies ayant défilées sous mes yeux, sous mes mains, sur les brancards, tout ça n’a pas le moindre rapport avec ce que nous faisons chaque jour.
Ici nous avons une vie rangée, une vie normale, les traumas ne sont pas plus importants que certains accidents de la vie courante, de la circulation ou autre. Bien qu’ils soient à prendre avec beaucoup de sérieux et de considération, mais au front on aide nous aussi le pays à notre façon. Toujours est-il que tout ça demande une grande force morale, que je n’ai plus je pense. J’étais jeune et je n’avais pour vie que mes études et mon avenir professionnel. Aujourd’hui j’ai mon homme, mes problèmes de couple, mon métier, et tout le reste. Revenir à l’humanitaire coûte beaucoup, bien que ça en apporte tout autant, mais il faut être sans racines, sans attaches et être prêt à tout quitter du jour au lendemain, sans regarder derrière. Chose dont je suis incapable à présent.

- A l’époque tu n’aurais même pas remarqué que j’étais partie.

Lui faisant remarquer avec un sourire. Il est plus adulte, plus attentif, moins coureur. Il est plus homme. J’aimais ce côté gamin, mais j’aimais aussi le provoquer, histoire de voir comme il réagissait. Au jeu du chat et de la souris, nous étions les rois ! Et puis nous avions de l’énergie à revendre, j’ai beaucoup changé.
Mon amie revint à la charge, mon amie bourrée ^^ Je sais comment gérer la situation, n’oublions pas que j’ai deux grands frères… Les soirées avec eux, j’ai appris à gérer. Je suis très diplomate quand il le faut. Je m’adresse à elle, histoire de trouver la parade pour l’envoyer de l’autre côté de la boite, ayant senti le malaise de mon ex petit ami.

- Je crois que t’as un ticket avec le petit blond là-bas. Tu ne devrais pas le laisser filer.

Elle file sans demander son reste, quittant sans ménagement les bras d’Aiden. Il est comme libéré, soulagé, je ne pensais pas le trouver dans pareille position un jour. Lui qui était si sûr de lui, si bien quand il se voyait entouré de femmes. Apparemment c’est un autre homme.

- Je vais fumer une cigarette, tu viens avec moi ?

Histoire de pouvoir discuter plus posément. Je sors une clope de mon paquet, et le repose dans mon sac, mon briquet en main. J’attends son approbation ou non.

► 505 Mots
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Ven 19 Juil - 21:00

Depuis ces quelques dernières années rien n’avait été bien simple pour l’agent du FBI. Elle avait revu sa vie non plus à deux mais seul, étant partit plus d’un an loin de toute sa vie, ayant refusé sa promotion, il devait prouver de nouveau ce qu’il valait au sein du FBI, il avait perdu la confiance de Meredith Chamberlain, sa patronne. Alors qu’auparavant ils entretenaient une bonne relation, en effet elle voyait en lui un bon agent, efficace et prêt à tout. Il l’était toujours, encore plus qu’avant étant donné qu’il n’avait plus rien à perdre. Cependant ce n’était pas si simple aux yeux de Meredith, ayant refusé sa promotion pour partir au front … Elle avait gardé ce refus pour elle.

Il n’avait jamais été quelqu’un de compliqué, Aiden aimait la vie, aimait en profiter. Il avait les pieds sur Terre en gardant un esprit proche des étoiles… Il adorait rêver mais depuis tout jeune, on lui avait appris à ne pas s’envoler trop loin et à rester cloué vers le bas, et à ne jamais décevoir. Il devait réussir et réussissait. Bien élevé, il se devait d’être droit et ne pas détruire l’image de ses parents. Il avait toujours eu ce qu’il voulait, les derniers habits branché, les dernières voitures et bien sur celles qui roulaient les plus vite. Ce n’est pas pour autant qu’il avait beaucoup aimé cela… Les noëls étaient fêtés seul avec la nounou, les cadeaux le plus souvent envoyé, et les parents… beaucoup partit pour le travail. Emma avait vécu une partie de cela avec lui, elle ne les avaient entrevue qu’une seule fois et n’avait pas pu échanger beaucoup de temps avec eux. Il n’y avait aucuns doutes sur leurs amours, Aiden été aimé, de tout leur cœur, mais hélas, ils n’étaient pas souvent présent.

L’amie d’Emma avait pris place sur les genoux d’Aiden, et ne cessait de lui réclamé une danse. Cela se serait passé il y a une quinzaine d’année, il aurait cédé avec le plus grand plaisir et serait partit avec elle… Et peut-être pas seulement pour une danse. Mais maintenant c’était différent. Emma lui fit remarquer, qu’à l’époque de leur histoire, il n’aurait pas remarqué son absence. C’était faux, seulement il aurait fait comme s’il ne l’avait pas vue. Pour faire montrer sa rage justement, et l’embêter, la faire rager de jalousie, car à l’époque, il adorait cela.

« Je crois que t’as un ticket avec le petit blond là-bas. Tu ne devrais pas le laisser filer. »

Aiden esquissa alors un fin sourire, accompagné d’un clin d’œil la remerciant. Elle sembla bien connaitre son amie puisque celle-ci sauta de ses genoux ni une ni deux et alla voir le jeune blond un peu plus loin.

« Je vais fumer une cigarette, tu viens avec moi ? »

Il se leva et la suivi jusqu’à l’extérieur. La foule était si dense à l’intérieur qu’il semblait étouffer, comme si une pierre appuyait sur son torse. Une foi à l’air libre il prit une grande inspiration en observant le ciel… Ce qui est étrange, c’est que peu importe où l’on se trouve, le ciel est toujours le même, les étoiles vous observe toujours de la même manière.

Il rebaissa les yeux vers Emma, et eu un léger sourire aux lèvres. Ce ciel lui offrait un teint magnifique. Ces yeux reflétaient les étoiles aux dessus d’eux, elle pétillait.

- Tes frères vont bien depuis le temps ? Ils font quoi maintenant ?

Il s’appuya au mur et croisa les bras en l’observant cracher la fumé. Aiden ne fumait pas, dans le passé cela lui était arrivé, comme tous les jeunes, et à la guerre aussi, il en avait fumé quelque une pour se détendre et ne pas sombrer mais rare était ces moments ou une cigarette passait la commissure de ces lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Dim 21 Juil - 11:52


Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands


Emma [/i] ▽ Il aurait suffit qu’on soit adultes, qu’on soit prêts pour une vie à deux, il aurait juste suffit que nous ne soyons qu’un…
L’adolescence d’Aiden n’était pas une partie de plaisir. Il n’a jamais manqué de rien, sauf de ses parents, et c’est sans doute le plus important. Quoi qu’il en soit, c’est une partie de notre vie que nous n’avons jamais cherché à confronté. J’ai eu la chance de pouvoir avoir une enfance pour le moins dorée, tranquille, sans encombre. Mes frères étaient là pour moi, même si certains conflits latents demeuraient et c’est ce qui fait la relation frère/sœur, mais nos parents étaient présents. Pour le coup, les vacances en famille, j’en avais presque marre ! Mais c’est bien connu, on regrette toujours ce qu’on n’a pas. Cet équilibre que m’apportaient mes parents n’était pas négligeable.
Quand j’ai rencontré Aiden et que nous en sommes venus à parler de nos familles, j’ai toujours décelé chez lui un grand respect pour ses parents, mais un manque évident. L’argent ne remplace pas tout, la preuve en est. Il n’était pas malheureux pour autant mais n’a jamais eu ce goût pour les fêtes de fin d’années. Il a passé un Noël avec ma famille, j’étais très heureuse de pouvoir le compter parmi nous pour Noël. Avoir son petit ami et sa famille sous le même toit, c’était plus qu’un cadeau ! Et je sais qu’il a passé une super journée, je l’a vu à sa façon de se faire.
Je suis beaucoup dans le ressenti, encore aujourd’hui. Même si notre histoire n’était pas la love story du siècle, nous nous sommes tout de même aimé et nos sentiments étaient réels et bien présents. Nous étions de jeunes adultes à qui la vie semblait appartenir, nous aimions pleinement et sans nous soucier du reste. C’est tout ce qui comptait à l’époque. L’insouciance fait souvent du bien. Beaucoup de bien.

Je sorti fumer une cigarette, mauvais réflexe que j’ai encore. Je ne sais pas si c’est à cause du stress du boulot, ou bien encore à cause de mon histoire avec John. Tout ça prend une tournure que je n’attendais pas. Je suis sans doute trop naïve, mais n’est-ce-pas le principe même de l’amour ? L’amour rend aveugle, j’en suis le plus parfait exemple ! Je me suis laissée avoir, encore que je ne sais pas encore. Disons que je préfère conserver mes illusions pour le moment et attendre le moment fatidique où lui poser la bonne question. Je ne suis pas très douée pour tout ce qui est de communiquer efficacement quand je me vois trop impliquée.

- Mes frères c’est…compliqué.

Je prends une grande inspiration, regarde le sol et tire une nouvelle fois sur ma cigarette. Il faut dire que dans le genre éclectique, la famille l’était !

- Andy est toujours dans ces combines, seulement cette-fois je crois savoir que c’est un peu plus important qu’avant. Il est impliqué dans plusieurs trafiques, je crois même qu’il vend ses services. Mais tu gardes ça pour toi.

J’ai toujours protégé mon grand frère. Andy est celui du milieu, il a eu du mal à trouver sa place, et encore aujourd’hui. Il a fini par tomber du mauvais côté, et franchir les limites qu’on lui avait inculquées. Toujours est-il que ça reste mon frère et que la famille pour moi est plus importante que tout. Le jour où il se trouve dans le besoin, c’est chez moi qu’il pourra trouver refuge, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, chose qu’Enzo, le plus grand, a beaucoup de mal à comprendre.

- Enzo fait sa vie dans son coin. Il est passé chef de son groupe à ce que j’ai compris la dernière fois que je suis allée chez mes parents. Il ne parle pas beaucoup, rien ne compte vraiment en dehors de son boulot.

Il n’a jamais été très famille. C’est l’émancipé de la famille, le plus indépendant, enfin qu’il se dit parce que sans ma mère il ferait encore ses lessives tout seul ! Il est déterminé, bon bosseur, très bon flic, mais son sens de la famille laisse à désirer ^^

- Tu te rappelles de ce weekend à Palm Deal ? Le concours de surf avec eux. J’en ris encore.

Un weekend, nous étions partis tous ensemble en Californie, histoire de profiter des vagues naissantes et de souffler après nos examens. Mes frères, mes parents, Aiden et moi, avions passé un weekend inoubliables, même si les bases du surf au début pour nous tous étaient pour le moins bancales ! On ne vient pas d’un Etat très entouré par la mer, et ça s’était très vite ressenti, mais je n’ai jamais autant ris que cette fois-ci. Aiden aussi d’ailleurs, et c’est sans doute pour ça que nous avions réitéré la chose plus souvent. Il n’était pas rare qu’on se retrouve tous les quatre, avec mes frères, ou en famille, quand l’un d’eux avait autre chose de prévu. Nous passions toujours de supers moments, j’espérais secrètement reformer la famille qu’il recherchait, même par procuration, ça fait toujours du bien.

► 827 Mots
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Mar 23 Juil - 21:03

Avant de rencontrer sa Lily, Aiden ne croyait pas en l’amour, pour lui, la vie était faite de rencontre, d’aventure, d’histoire, de plaisir, … Mais le mot « amour » était trop fort pour signifier ce ressentit. Il avait déjà ressenti des sensations de bien-être avec une fille, de complicité mais rarement un sentiment aussi fort que l’amour. Le coup de foudre était pour lui qu’un sentiment n’existant que dans les livres. Une sensation inaccessible puisqu’inexistant. Aiden ne croyait pas que ce genre de chose arrivait dans la vraie vie, ou bien qu’à une seule reprise, avec une seule personne… Le jour de sa rencontre avec Lily, elle avait ébloui sa vie, avait ouvert ses yeux sur ces sensations si délicieuse que l’amour. Il avait appris à rester avec quelqu’un, à aimer de toute son âme, à ne craindre plus rien si ce n’est de la perdre. Elle lui avait appris à faire confiance et grâce à elle il c’était changé en homme. Elle n’avait rien avoir avec toutes ces filles d’une nuit qu’il avait eu. Elle était simple, mais magnifiquement belle, elle n’était la première de la classe, mais incroyablement intelligente. Elle le faisait rire, et même pleuré… Elle lui avait offert son cœur, lui avait ouvert le sien et l’avait emporté avec son départ … Jamais il n’avait souffert autant, c’était comme une sensation de néant. Oui le néant l’avait emporté avec elle jusqu’aux étoiles…

En levant les yeux vers le ciel, il s’imagina l’avoir près de lui. Il avait tourné la page, mais la douleur était toujours là, moins forte mais il savait qu’elle resterait là à jamais. Au début il n’y avait que des larmes, de la douleur, des cris, de la colère, mais cela s’apaise, et bientôt son souvenir ne serait qu’un sourire, et des images d’anciens moments partagés.
Il baissa les yeux afin de ne pas plonger dans son passé et lui demanda des nouvelles de ses frères. Il les avait fréquentés plusieurs fois en étant avec elle. Des garçons très gentils avec pour chacun ces démons.

« - Andy est toujours dans ces combines, seulement cette-fois je crois savoir que c’est un peu plus important qu’avant. Il est impliqué dans plusieurs trafiques, je crois même qu’il vend ses services. Mais tu gardes ça pour toi.
Enzo fait sa vie dans son coin. Il est passé chef de son groupe à ce que j’ai compris la dernière fois que je suis allée chez mes parents. Il ne parle pas beaucoup, rien ne compte vraiment en dehors de son boulot.
Tu te rappelles de ce weekend à Palm Deal ? Le concours de surf avec eux. J’en ris encore. »


Aiden lui sourit et acquiesça, ils avaient passé de bons moments, pour Aiden cela lui permettait de voir une vie de famille, avec de vrai lien. Il avait passé des instants forts, parmi eux, avec elle aussi.

Il leva les yeux de nouveau au ciel et observa cette nuit si belle. Et si Lily était l’une d’elle, elle saluerait Emma avec enthousiasme comme d’habitude. Il sentit sa gorge se serré et préféra baisser les yeux vers Emma qui fumait toujours. La vie avait quand même bien changé…

La gorge toujours noué il se contenta de sourire en l’observant fumer sa cigarette.

- Tout était simple à cet époque n’est-ce pas ? Finit-il par dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Jeu 1 Aoû - 9:48


Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands


Emma [/i] ▽ Il aurait suffit qu’on soit adultes, qu’on soit prêts pour une vie à deux, il aurait juste suffit que nous ne soyons qu’un…
L’amour est quelque-chose d’étrange. On ne le contrôle pas, il nous tombe dessus au moment où on ne s’y attend pas, alors même qu’on pensait le connaître. Au lycée nous sommes persuadés de tout savoir de l’amour, mais une fois adulte nous comprenons ce qu’il est vraiment. Il complique tout, tout en rendant la vie parfois plus belle. Il est difficile de rester objectif face à tout ça. Autant dire que nous ne sommes que les otages de nos propres sentiments. J’en suis le plus belle exemple. Il y a ce que je suis, ce que j’étais avant ma rencontre avec John, et ce que je suis à présent. La patience n’a jamais fait partie de mes qualités, pourtant avec lui j’ai dû l’apprendre. Je n’ai jamais su faire les choses comme il le fallait, toujours à contresens, même dans mon métier, prendre des risques est malgré tout la base. Prendre le risque de sauver un patient, quitte à le perdre tout de suite au lieu de le faire dans une semaine ou deux. Tout ça ne sont que des choix plus ou moins personnels, engagés avec la famille, certes, mais il nous faut au moins avoir le cran de se lancer.

- Ça l’était. Mais on était loin du compte au final. Je ne pensais pas que ça pourrait devenir si flou, si compliqué…

Je lui souris légèrement. Peut-être sommes-nous empreint de ce même blues que l’on retrouve chez tous les fêtards invétérés, se retrouvant à faire la fête pour oublier tout le reste. Je sais que j’ai besoin de sortir pour me vider la tête de certaines choses, tout comme Aiden semble le faire. Les sorties entre amies n’ont pas toujours été mon leitmotiv, j’étais plutôt du genre à sortir avec mes frères.

- Ça n’est peut-être pas notre soirée. On devrait rentrer. Chacun de notre côté…

Histoire de faire remarquer que son état ne semble pas être meilleur que le mien. La vérité est que j’aurais aimé que mon homme soit là ce soir, mais nous ne sortons pas ensemble avec mes amis, peut-être par pudeur, peut-être aussi pour ne pas avoir à croiser nos deux mondes, pour garder cette relation de façon officieuse, je ne sais pas trop.

(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   Dim 8 Sep - 17:55

Il pensait l’avoir vue le long d’un trottoir, marché seul, avec ce sourire et se rire qu’il reconnaissait entre mille… Partir sans prévenir, quitter la personne que l’on aime, quitter ce monde en en fermant les yeux aussi vite que nous les avons ouvert. Rien n’est très simple, la page est bien difficile à tourner, pourtant il le faut. La vie est créée ainsi, il faut naître, se construire, rencontrer et s’éteindre … Pendant les quelques années qu’il reste avant de retrouver cet amour perdu, nous pouvons seulement sentir sa présence, et nous dire qu’elle est toujours avec nous. Il sera peut-être impossible de retrouver ce sentiment, mais il est possible dans trouver un nouveau, peut-être même encore plus fort.
Aiden n’avait connu qu’un seul grand amour, et c’est celui-ci qui l’avait construit, c’est grâce à cela que maintenant il était capable de voir au-delà, voir l’avenir avec une maturité. Il était capable de se poser, de réfléchir. Le présent était bien plus intéressant, la vie était trop courte, il apprenait à en profiter de chaque instant. C’était encore fragile, mais avec le temps, il y arriverait.

Ce soir, il n’avait prévu pas grand-chose, et jamais il n’aurait pensé tomber sur Emma. C’était une femme d’exception. Elle était belle, douce, et avait partagé pas mal de chose ensemble. La retrouver ce soir avait été comme ressurgir une partie de son passé.
Il l’observa, la cigarette aux lèvres… Il est vrai que cette nuit était dur, mais il devait passer au-delà maintenant.

« Ça n’est peut-être pas notre soirée. On devrait rentrer. Chacun de notre côté… »

Aiden la regarda. Il s’approcha d’elle et prit sa main délicatement, en lui caressant la paume de celle-ci.

- Rien est simple… Mais la vie est ainsi. Il faut avancer et passer à autre chose.

Aiden embrassa sa joue et lui sourit. Il lui vola sa cigarette et tira une bouffée. C’est alors qu’il se mit à tousser comme jamais. Décidément il n’aimait pas cela ! Il explosa de rire en même temps.

- Non vraiment je n’aime pas ! Même si avant sa m’arrivait de fumer un peu, je peux plus !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce jeu qui nous a fait entrer dans le monde des grands [Aiden.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York : F.B.I. ::  :: The Queens :: Boîte de Nuit-